Âge et conduite : ce qu’il faut savoir

Pour plusieurs d’entre nous, conduire permet de demeurer autonome. Cependant, l'âge est souvent associé à une conduite dangereuse, possiblement à cause de la diminution de la flexibilité et de la force musculaire ou des effets des médicaments sur la capacité à conduire. Cela dit, la plupart des aînés sont des conducteurs prudents et sont victimes de stéréotypes âgistes! En effet, les personnes âgées sont plus susceptibles d'utiliser les ceintures de sécurité, de respecter les limites de vitesse et de ne pas conduire en état d'ébriété ou d'envoyer des SMS au volant.

 

 

Malgré cela, si nos capacités physiques diminuent et que conduire devient difficile, cela peut modifier notre mode de vie. La conduite nous permet d'être autonome et indépendant. C'est une partie importante de la qualité de vie d’une personne et de ses proches. Ne plus pouvoir conduire peut limiter notre liberté, mener à l'isolement et être une expérience traumatisante. Mais si nous sentons que la conduite est devenue ardue, sans pour autant arrêter complètement, quelles sont nos options?

 

Des solutions pour réduire la conduite, sans l’arrêter complètement

Lorsque les capacités de conduite d'une personne âgée diminuent, ce défi peut être aggravé par une connaissance limitée des alternatives. Heureusement, certaines options existent!

 

La première alternative est de réduire la fréquence de conduite, sans toutefois l'arrêter complètement. Il est rare que quelqu'un décide volontairement d’arrêter de conduire. Toutefois, une bonne première étape consiste à en discuter avec vos proches et peut-être établir certaines limites pour:

  • La quantité d’heures de conduite (combien d’heures de conduite continue)
  • L'heure de la journée (réduire la conduite de nuit)
  • La distance (réduire le périmètre de conduite)
  • Conditions météorologiques (ne pas conduire sous une forte pluie, quand il neige ou quand il y une tempête)

Une autre option consiste à embaucher un spécialiste en réadaptation à la conduite. Il s’agit d’un professionnel qui peut aider les conducteurs à revoir la signalisation routière, à évaluer la capacité de conduire, et à offrir de la réadaptation à un conducteur après un problème de santé.

 

Alternatives potentielles à la conduite 

Lorsque la conduite n'est plus une option viable et que votre sécurité au volant vous inquiète, certaines des alternatives ci-dessous devraient être envisagées.

 

Premièrement, de nombreuses municipalités offrent des services de transport en commun adapté aux personnes âgées, notamment avec des sièges réservés pour celles-ci. De plus, l'utilisation de transport en commun en dehors des heures de pointe est recommandée pour plus de places assises ainsi que plus de temps pour entrer et sortir de l'autobus.

 

Dans certains cas, lorsque la mobilité est plus affaiblie, une personne peut être admissible au programme local de transport adapté.

 

D'autres options possibles sont les taxis spécialisés, les compagnies privées de conduite et les services publics associés au CLSC. Ces services publics peuvent être utilisés pour des voyages ponctuels ou récurrents. Une bonne sélection de fournisseurs de ces services est disponible dans la section du Mobilité-Transport Adapté de notre boutique.

 

Dans l'ensemble, quand la conduite devient de plus en plus difficile, des alternatives existent et devraient être explorées pour maintenir l’autonomie et réduire le risque d'isolement. Bien sûr, ces alternatives sont utiles en attendant que des voitures autonomes puissent nous conduire partout!

Les Conseils Eugeria

Trouvez d'autres articles pour vous aider à mieux comprendre et prendre action.

Eugeria est la référence en ligne pour les proches et les personnes affectées par l'Alzheimer et les troubles cognitifs.

Nous identifions, évaluons et centralisons des solutions pour vous aider à prendre soin de votre proche.

Voyez comment Eugeria vous aide

Trouvez des ressources sur Eugeria

Voir plus de ressources

En lire plus sur le sujet

Voir plus d'articles