Âge et conduite : devrais-je m'inquiéter?

Les difficultés associées au vieillissement sont discutées dans plusieurs articles Eugeria, par exemple les changements visuels, les atteintes auditives et les troubles cognitifs. Dans le présent article, nous discutons de la façon dont certaines de ces difficultés affectent la conduite.

 

age-conduite-inquiet-mobilite-aine-driving-worry-elderly.jpg

 

Examens de la SAAQ pour la conduite des aînés

Si vous avez des doutes sur la capacité actuelle à conduire de votre proche, sachez que la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ) exige un examen médical et visuel des conducteurs 6 mois avant leur 75e anniversaire, 6 mois avant le 80e anniversaire et tous les 2 ans après cela. L'examen médical évalue la santé globale, la mobilité et la cognition. L'examen de la vue vise à détecter les problèmes de vision qui ont pu se développer au fil des années. Cependant, ces tests n'évaluent pas directement la conduite elle-même.

 

Ce que vous pouvez faire

De votre côté, vous pouvez également poser certaines questions à votre proche et guetter les signes suivants pour évaluer sa capacité à conduire en toute sécurité:

  • Avez-vous remarqué de nouvelles bosses ou rayures sur le véhicule?
  • Est-ce que les amendes reliées à la conduite se sont accumulées récemment?
  • Se sentent-ils dépassés par les panneaux de signalisation lorsqu’ils conduisent?
  • Qu'en est-il des médicaments qu'ils prennent? Y a-t-il des restrictions à la conduite?
  • Demandez à d'autres personnes qui se trouvent parfois dans le véhicule si elles se sentent à l'aise en tant que passagers

 

Si vous êtes très inquiets et constatez que les tests mentionnés précédemment arrivent trop tard ou pourraient ne pas vraiment déterminer la sécurité au volant de votre proche, vous avez quelques options supplémentaires.

 

Votre première option est de parler à votre proche de la situation afin de voir s'il serait ouvert à discuter de ne plus conduire. Sachez que cette discussion n'est pas toujours facile, et des études ont révélé que les aînés ne sont pas très susceptibles d'arrêter de conduire en se fondant simplement sur les conseils de leur famille.

 

Heureusement, ils sont beaucoup plus susceptibles de le faire quand ces conseils viennent d'un médecin et donc, vous pouvez prendre rendez-vous avec un médecin pour évaluer la capacité de conduire de votre proche. D'autres professionnels de la santé, des ergothérapeutes, peuvent également faire une évaluation de la conduite pour s'assurer de la sécurité du conducteur

 

Une autre option consiste à appeler la SAAQ afin de les informer que vous croyez que votre proche n'est plus apte à conduire. Après un examen du dossier de cette personne, la SAAQ peut décider de demander à la personne de passer un examen médical, de vision et même un examen de conduite. Signaler un proche à la SAAQ peut être fait anonymement.

 

Conduire est un élément important de la mobilité de l'autonomie d'une personne âgée. Ceci-dit, la sécurité de la personne et des autres automobilistes et piétons doit également être considérée. 

 

Autres articles

Produits et services

(0)

S'abonner à notre infolettre

Le questionnaire Eugeria

Nous pouvons vous aider à identifier vos besoins et ceux de votre proche.

Commencer maintenant