Proches aidants : vous n'êtes pas seuls

 

Être proche aidant peut rapidement mener à l’isolement. Le temps que nous prenons pour s'occuper d'un être cher peut accaparer presque tout le temps libre dont nous disposons. Cela devient particulièrement vrai lorsqu’il faut combiner le travail, la famille et la prestation de soins. Il en résulte souvent un retrait de notre réseau social et une coupure avec le style de vie que nous avions avant.

 

Caregivers-not-alone-proches-aidants-pas-seuls.jpg

 

L'effet de la solitude sur les proches aidants est profond. Il implique des répercussions émotionnelles importantes qui peuvent aller jusqu’à la dépression, mais aussi des effets physiques subtils qui peuvent mener à la détérioration de la santé. Par exemple, des proches aidants qui ont admis s'être sentis seuls ont également montré des gains de poids et même une augmentation de la tension artérielle, probablement reliée au stress et à l'isolement. Tous les proches aidants ne ressentiront pas les mêmes problèmes physiques ou n’afficheront pas les mêmes signes de détresse, mais la plupart seront touchés d’une façon ou d’une autre.

 

Il devient essentiel de comprendre ceci : nous ne sommes pas seuls. Au fur et à mesure que notre société vieillira, le nombre de proches aidants continuera d'augmenter. Le vieillissement et la perte d'autonomie de nos proches sont inévitables. Nous pouvons alors obtenir du soutien sous plusieurs formes, particulièrement auprès des autres proches aidants.

 

De nombreuses associations de proches aidants existent à travers le Canada. Des associations comme l’Appui, RANQ ou Carers Canada offrent de l'information et organisent des réunions avec les proches aidants afin d’aider à établir des liens entre aidants. Ils offrent également des forums où les aidants naturels peuvent partager leur expérience et échanger des conseils et des idées.

 

La famille et les amis proches peuvent également fournir un soutien social important aux proches aidants. Ce soutien peut prendre la forme d'une simple conversation téléphonique ou d'une visite hebdomadaire. De plus, ils peuvent aussi aider à atténuer le sentiment d'isolement. D'autres options comme le répit organisé peuvent aussi donner un peu de temps afin de maintenir le réseau social de l’aidant.

 

De plus, Eugeria a développé, en collaboration avec des professionnels de la santé, un Questionnaire afin de vous aider à identifier les besoins de votre proche. Ce Questionnaire évalue le bien-être d’une personne vieillissante et suggère dans un tableau de bord personnalisé des articles, ressources, services et produits pertinents. 

 

S’occuper d’un proche est enrichissant et noble. Gardez toutefois à l'esprit que dans les moments difficiles, vous n'êtes pas seuls.

 

Les Conseils Eugeria

Trouvez d'autres articles pour vous aider à mieux comprendre et prendre action.

Eugeria est la référence en ligne pour les proches et les personnes affectées par l'Alzheimer et les troubles cognitifs.

Nous identifions, évaluons et centralisons des solutions pour vous aider à prendre soin de votre proche.

Voyez comment Eugeria vous aide

Trouvez des ressources sur Eugeria

Voir plus de ressources

En lire plus sur le sujet

Voir plus d'articles