Rendre visite à un proche vieillissant souffrant d’une démence

Plusieurs évènements au courant de l’année, comme le temps des fêtes, représentent une occasion de passer un moment familial, dans le partage et la convivialité. C’est d’autant plus vrai pour les personnes âgées avec une perte d’autonomie qui vivent dans des CHSLD ou en résidences avec soins. Même si beaucoup sont atteintes de démence et ne reconnaissent plus leurs proches, les visiter demeure essentiel. Si un certain temps s’est écoulé depuis la dernière visite, il se peut que ce soit émotionnellement difficile autant pour vous que pour elle, puisque son état peut avoir changé. Nous avons répertorié quelques conseils afin de passer un moment de qualité avec un être cher durant la période des fêtes ou lors d’autres occasions familiales, et ce malgré un trouble cognitif.

 

visiter-parents-demence-chsld-visit-parents-dementia-nursing-home.png

 

Remémorez

Une des thérapies utilisée avec des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer est la thérapie de réminiscence. Elle consiste à rappeler à la personne d’anciens souvenirs en lui présentant par exemple des films, disques ou vêtements de son époque et dont elle se souviendra.

 

Il se peut qu’elle se souvienne souvent plus facilement de choses du passé lointain que d’événements récents. Une écoute attentive et active permet de connecter avec la personne et de lui démontrer qu’on comprend ce qu’elle nous dit, ce qui la réjouira sans doute. Voici quelques exemples :

  • Parlez ensemble des choses du passé en feuilletant un album de photos de famille, un livre avec des images ou en écoutant de la musique. Puisque l’appréciation de musique est un élément important qui perdure malgré les troubles cognitifs, sélectionnez des morceaux selon les préférences de votre proche.
  • Préparez une boîte remplie de toutes sortes d’articles et de souvenirs qui pourraient intéresser votre proche. Prenez les choses en main! La manipulation d’objets évoquera peut-être en elle plus de réactions que la vue de différentes photos.
  • Lorsque possible, la visite d’un endroit qu’elle aime pourrait également lui rappeler de beaux souvenirs, en plus de lui donner l’occasion de sortir et de changer d’air.

 

Line-separating-long-articles.png

 

Jouez

Malgré leurs limites, les personnes atteintes de démence, comme l’Alzheimer ou d’autres maladies apparentées, apprécient encore les situations de jeu. Remuer ses méninges est plaisant à tout âge et peu importe nos capacités!

 

Faites des mots croisés et d’autres activités ludiques comme trouver les différences entre deux images. Ils aident à mémoriser de nouveaux mots et font aussi travailler la concentration. Certains recueils d’activités sont même adaptés aux pertes cognitives : nous vous en suggérons un comprenant plus de 30 jeux et activités adaptées pour les personnes atteintes d'un trouble cognitif tel que l'Alzheimer.

 

"Ma grand-mère a toujours adoré faire des mots croisés. C’est ce qui nous a poussés à faire les activités d’Antirides pour les neurones avec elle depuis quelques mois lors de nos visites en CHSLD. Ça a été une très belle façon de passer du temps de qualité avec elle. Nous étions très heureux de la voir fière de trouver les réponses elle-même, puisque les activités sont adaptées et ont été développées en collaboration avec des professionnels de la santé.” - Valérie, cofondatrice d’Eugeria

 

Line-separating-long-articles.png

 

Conversez

En général, les personnes âgées et encore davantage celles atteintes d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée sont très sensibles au ton et au rythme de voix. Elles ont besoin d’être confortablement installées et de savoir qu’elles ne sont ni pressées, ni bousculées. C’est pourquoi il est important de bien planifier le moment de votre visite pour qu’il soit propice autant pour vous que pour elles. Laissez-leur le temps d’évoquer d’anciens souvenirs et marquez des pauses dans la conversation. Pour faciliter la communication, trouvez un endroit calme et éliminez les distractions telles que la télévision ou la radio. Voici quelques suggestions pour faciliter la communication :

  • Utilisez des phrases courtes et simples, comportant des mots faciles à comprendre. Évitez d’utiliser des tournures de phrase négatives, qui sont plus difficiles à interpréter.
  • Pour ne pas la mettre dans l’embarras, évitez de lui poser des questions très précises qui exigent de répondre avec des faits. L’objectif est de se remémorer de beaux souvenirs, pas de lui faire passer un test de mémoire!
  • Si la personne ne comprend pas directement, vous pouvez vous aider d'un livre, d'un dessin ou d'une photographie.
  • N’utilisez pas un langage ou un ton infantilisant. N’oubliez pas que les souvenirs qui remontent à la surface pourraient ne pas être heureux et déclencher de fortes émotions. Il est important d’être ouvert, de l’écouter et de la rassurer.

 

Finalement, il est aussi important d'accepter que votre proche sera peut-être fatigué lors de cette journée. Le silence aussi peut être réconfortant : votre proche peut être fatigué des conversations et ne souhaite que votre présence réconfortante. Rappelez-vous que le bienfait d’une visite ne se réduit pas qu’à ce qui est dit. Le temps partagé est bien plus que cela.

Autres articles

Produits et services

(0)

S'abonner à notre infolettre

Le questionnaire Eugeria

Nous pouvons vous aider à identifier vos besoins et ceux de votre proche.

Commencer maintenant